Le musée de la Guerre de 1870 et de l'Annexion

Ma visite au Musée de la Guerre et de l’Annexion

Photos et commentaires sur ma visite au musée de la Guerre et de l’Annexion de l’Alsace et de la Lorraine.

J’ai visité ce musée situé à Gravelotte, non loin de Metz, avec mon fils de 13 ans. Même s’il n’a pas trop accroché sur le moment, c’était important selon moi qu’il soit là.

Metz et notre belle Lorraine ont été l’objet de bien des tragédies au cours de l’histoire. Ce musée est là pour nous le rappeler.

Le musée de la Guerre de 1870 fournit beaucoup d’explications sur l’histoire récente de la France et les conflits qui ont ravagé notre pays. Ce musée permet aussi de comprendre le dessein et le façonnement de l’Europe aujourd’hui.

Voici une série de clichés, que j’ai réalisée pendant ma visite.

ossuaire-musee-gravelotte

Situé en face du musée, il y a un Ossuaires de soldats tombés pendant le conflit de 1870

3-musee-souvenir-mort-guerre-1870
Un endroit calme et solennel
tombes-musee-de-la-guerre-metz
Soldats, officiers… ils reposent ici
4-tombes-allemandes-gravelotte
C’est la mort qu’il a trouvé comme tant d’autres sur les collines du pays messin
musee-guerre-1870-annexion
Dans le fond, le musée de la guerre. La visite du musée commence par la traversée de l’Ossuaire
6-musee-gravelotte
Au fond le nouveau musée de la guerre
7-memorial-souvenir-victimes-guerre-1870
Gravelotte, lieu de mémoire

le-musee-guerre-annexion-metz

10-entree-musee-gravelotte
Le musée a ré ouvert ses portes en 2014
9-musee-guerre-1870-france-prusse
L’extérieur du musée est composé de métal
18-musee-de-la-guerre-170-metz
Le musée regroupe des uniformes, des objets, photos et peintures sur la période de la guerre de 1870
11-peinture-musee-guerre-1870
Le musée regroupe beaucoup de tableau représentant la guerre.
12-peinture-musee-gravelotte
Les tableaux du musée montrent un traitement inédit des scènes de guerre. Beaucoup plus réaliste, que les représentations plus académiques
13-peinture-musee-1870
Pendant le conflit de 1870, la cavalerie était encore utilisée. Plus tard, ce sera les chars
15-canon-musee-gravelotte
Canon de la guerre de 1870
14-salle-musee-de-la-guerre-et-annexion
Le musée apporte une grande quantité d’informations sur le déroulement de la guerre de 1870
16-fronton-bartoldi-musee-gravelotte
Ce fronton représente les symboles de l’Alsace et de la Lorraine. Il est l’oeuvre du sculpteur Alsacien Auguste Bartholdi. Il est à l’origine de la statue de la Liberté
17-habit-musee-1870
Monseigneur Dupont des Loges. Personnage important pendant l’Annexion de Metz par les Allemands
19-les-nouvelles-frontieres-musee
Le Traité de Francfort, l’Annexion. La Guerre s’est terminée le 26 février 187. La France a perdu la guerre. Le traité de Francfort va redessiner les frontières du Pays. Metz et Strasbourg vont rester des villes allemandes pendant 48 ans.

Pour en savoir plus sur le musée

2 réflexions sur “ Ma visite au Musée de la Guerre et de l’Annexion ”

  1. Ces photos me replongent dans les passionnantes visites que j’ai eu l’occasion de faire dans cet extraordinaire musée.

    Merci pour le commentaire sous les photos d’en Nouvelle Ville. Je ne m’autorise, concernant les habitations à ne photographier que ce qui est visible (seulement) depuis la rue et bien entendu et alors avec le souci de ne pas indiquer l’adresse, ni même la rue de ce que je partage en photos.

    Il n’y a nulle part dans la ville, le long des voies publiques, des panneaux signalant une interdiction de photographier : un jardin, un jardinet, une cour, une maison, un immeuble. Dès que j’en ai l’occasion, si quelqu’un est présent, alors là je demande la permission…
    Bonne journée, @micalement, Marc de Metz.
    @ bientôt.

    1. Tes photos sur ce musée sont superbes et tu as dû passer de nombreuses heures à rédiger cet article avec notamment les nombreuses explications. Ne te m’éprends pas, je ne critiquais en rien tes choix de photos concernant les photos du jardin. C’est juste que dans ces temps de suspicions, prendre des photos peut-être parfois mal interprété.
      Au plaisir de te lire, Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *